Version imprimable du sujet
Cliquez ici pour voir ce sujet dans son format original
Forums grenouille.com > Précédentes news grenouille.com > Free Mobile : des conséquences pour l'emploi ?


Ecrit par: News Team 07/07/12 à 14:24
Les conséquences pour l’emploi et les économies dans les dépenses commencent à se faire sentir chez les opérateurs. Les réponses ne sont pas les mêmes, mais la tendance est identique : réduire les coûts et essayer de maintenir les marges tout en répondant commercialement.
Après reste à voir si ces mesures sont réellement justifiées ou pas. N’est-il pas un peu tôt pour apprécier la réalité du marché du mobile ?
Enfin, financièrement, les opérateurs ont un peu de cash pour passer de mauvaises périodes. Le point par opérateur.

Orange
Stéphane Richard est revenu sur la politique de l’emploi chez Orange, alors que SFR et Bouygues lancent un plan de départs volontaires. Il s’est exprimé lors de l’université des syndicats CFE-CGC/Unsa.
C’est le http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Actualite/Orange-ne-remplacera-pas-tous-les-departs-en-retraite-524975 (03/07) qui relate : "On n’échappera pas à l’adaptation mais nous le ferons de manière intelligente. Ma hantise est de réveiller les vieux démons (…) Il faudra s’adapter sans brutalité et le faire dans le temps. Grâce aux recettes de ce contrat, nous avons du temps pour gérer au mieux cette période. Nous avons 2,3,4 ans devant nous (…) l’entreprise publique doit déjà gérer 10.000 départs à la retraite par an jusqu’en 2015. (…) Nous ne remplacerons pas tous les départs à la retraite, ce serait irresponsable (…) il faudra gérer la baisse des effectifs".

L’accord d’itinérance avec Free permet aussi d’amortir les effets de l’arrivée de Free Mobile. Orange n‘évitera pas de continuer à refondre les offres de son catalogue.

Bouygues Télécom
Bouygues Telecom a annoncé un plan de départs volontaires de 556 postes pour « sauvegarder sa compétitivité » face à l'arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie mobile.
C’est le quotidien http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202153900361-bouygues-telecom-presente-un-plan-de-departs-volontaires-340415.php (03/07) qui relate : "Les centres de relations clients et les boutiques du Réseau Clubs Bouygues Telecom ne seront pas concernés afin de maintenir le niveau de service à l'ensemble de ses clients particuliers et entreprises (…) Ce plan repose intégralement sur le volontariat et la mobilité interne''.

Contrairement à SFR Bouygues n’annonce pas une refonte de ses offres, faut dire que l’offre 4P de Bouygues est le must du marché depuis son lancement il y a 3 ans…Mais un plan d’économies de 300 millions est dans les tuyaux.

SFR
Pour SFR, le site du quotidien http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202152888392-sfr-va-lancer-un-plan-de-departs-volontaires-340242.php (03/07) précise : "L'opérateur SFR va engager un plan de départs volontaires dans le cadre d'une réorganisation de ses activités destinée à dégager près d'un milliard d'euros d'économies pour tenter de faire face à la guerre des prix sur le marché français du mobile (...)
Outre, la réduction des effectifs, le plan de réorganisation prévoit également une refonte des offres pour répondre à la segmentation du marché entre les clients à la recherche de petits prix et les abonnés demandeurs d'une qualité élevée de services.
Ce qui a été annoncé c'est un renforcement de la bipolarisation entre le low-cost et les offres à plus forte valeur avec une réduction du nombre d'offres à prévoir à partir de la rentrée et des mois qui suivent a-t-on dit de source syndicale.
"

1 milliard : la saignée est importante ! Pour les offres, wait and see, mais que peut faire SFR si des économies doivent être effectuées ?

Ecrit par: Astrowass 08/07/12 à 22:01
QUOTE
[...]réduire les coûts et essayer de maintenir les marges[...]

maintenir les marges: il est peut-être là le problème, non? unsure.gif

Ecrit par: Hammett 10/07/12 à 09:13
Des marges, il en faut (Un peu ? Beaucoup ? A la folie ? ).
Elles servent aussi aux investissements sans avoir à s'endetter auprès du marché ou des banques.
C'est surtout sur l'utilisation de ces marges qu'il y a problème.

Ecrit par: Hammett 13/07/12 à 07:03
La réponse (http://www.zdnet.fr/actualites/debat-baisse-de-l-emploi-dans-les-telecoms-a-qui-la-faute-39773943.htm) de quelques experts qui ont participé à un débat au Sénat la semaine dernière.

Ecrit par: tozmani 15/07/12 à 13:35
N'oublions pas non plus que les Martin et Olivier Bouygues se sont versés 106 millions de dividendes pour l'exercice 2011 !!!

Tout c'et argent aurait pu etre valorisé en restant dans l'entreprise !!!

Ecrit par: joel36 16/07/12 à 14:26
Source de l'info ?

C'est bizarre parce que dans le top 500 des plus grandes fortunes françaises, niel est 12ème et bouygues 35ème, niel se fait chaque année de 12 à 15 millions d'euros minimum.

http://www.challenges.fr/classements/fortune/

De plus il est possible de se verser des dividendes généreux si les profits sont eux-aussi généreux.

Ecrit par: Astrowass 16/07/12 à 17:26
entendu l'autre jour dans C dans l'air sur Orange:
Dividendes versés en 2011: 4 Milliards d'Euros.
Coût estimé par Orange des pertes (ou du manque à gagner) liées à l'arrivée de Free (je ne sais pas si ça tient compte de la location du réseau): 1 Milliard.

Ecrit par: joel36 17/07/12 à 10:53
QUOTE (Astrowass @ 16/07/12 à 18:26)
entendu l'autre jour dans C dans l'air sur Orange:
Dividendes versés en 2011: 4 Milliards d'Euros.
Coût estimé par Orange des pertes (ou du manque à gagner) liées à l'arrivée de Free (je ne sais pas si ça tient compte de la location du réseau): 1 Milliard.

Vous oubliez qu’Orange est une firme internationale avec à la louche 180 millions de clients et free n'a d'incidence que sur le marché français.

Orange compense largement le manque à gagner des départs avec la location du réseau, free étant obligé régulièrement de remettre la main au portefeuille, et en plus ça lui rend service vis à vis de bouygues et sfr.

Ecrit par: Hammett 18/07/12 à 10:22
Les opérateurs ont été reçus à Bercy. Le deal : des avancées sur l’emploi (éviter les licenciements, relocalisation partielle des hotlines) contre l’abandon de certaines dispositions de la Loi Châtel.

La position du gouvernement
"Dès la rentrée, le gouvernement présentera un train de mesures qui permettra d'éviter la casse sociale et de relancer les investissements, de réconcilier l'intérêt des consommateurs et celui des salariés » a annoncé Fleur Pellerin mardi après-midi à l'Assemblée nationale lors de la séance des questions au gouvernement."
Elle a aussi déploré que "l'arrivée sur le marché du quatrième opérateur de téléphonie mobile a été gérée par le précédent gouvernement sans aucune réflexion sur ses conséquences en matière d'emploi."
A noter que le président de l’Arcep en a pris pour son grade en étant sorti de son rôle en conseillant à l'Etat de réduire le dividende de France Télécom ou en évoquant 10.000 suppressions d'emplois dans le secteur suite à l'arrivée de Free Mobile.

Remise en cause de la Loi Châtel
Pour relocaliser des emplois, la piste du retour des hotlines payantes est à l'étude, soit en faisant payer une partie des services, soit sur la totalité. D’autre part, la résiliation par anticipation pour les contrats de 24 mois serait dans le collimateur.

Prochaine étape
Une deuxième table ronde devrait se tenir avant la fin juillet. Par ailleurs, le gouvernement a annoncé qu'il associera, dans la phase de concertation qui s'ouvre, les associations de consommateurs et l'Arcep, l'autorité de régulation.

A suivre…Cela devrait se concrétiser rapidement. En attendant "le train de mesures"

Ecrit par: Derrick 20/07/12 à 19:05
Free mobile est un bouc émissaire.

Même si cet opérateur que certains ( a juste titre ?) qualifie cet opérateur de parasite , il n'a pas eu de conséquence sur l'emploi

Ce n'est pas la fuite des clients vers FREE qui font crouler SFR ou BT.

On a délocalisé a OUTRANCE dans les pays du Maghreb , pour gagner le plus d'argent possible, on trouve une excuse pour justifier le licenciement en France .

BT était pret pour l'arrivée de free mobile , leur première mesure fut une augmentation importante mais discrète des prix lors de la souscription d'un forfait 24 mois !

D'un coup de baguette magique les prix ont augmenté en moyenne de 10 euros , ils ont savamment copié les tarifs dés forfaits 12 mois et les ont appliqué a ceux du 24 mois !

On parle même pas du tarif douze mois qui à explosé !!

A cela ajoutons une réduction de la subvention mobile lors de l'achat du téléphone ( ce qu'a fait SFR aussi )

Bien on peut affirmer qu'ils gagnent PLUS de fric grâce a FREE Mobile sur le parc d'abonné restant ...

Ecrit par: binon312 28/07/12 à 19:54
Le journal L'Humanité a au départ cru que Free Mobile était la cause de tous les maux:
http://www.humanite.fr/medias/comment-free-bouscule-le-marche-du-mobile-495942

avant de comprendre ...
http://www.humanite.fr/social-eco/coupes-sombres-dans-les-telecoms%C2%A0-l%E2%80%99alibi-de-free-500170
... qu'il était un bouc émissaire bien pratique, dans ce système économique (et un milieu encore plus) voué à supprimer des emplois par le développement des technologies et/ou de la machinisation.
http://www.syti.net/Liberalisme.html

Powered by Invision Power Board (http://www.invisionboard.com)
© Invision Power Services (http://www.invisionpower.com)